La nourriture rassemble les gens et à son essence est l’amour, la vie et le cœur de la société

mars 10, 2021 Non Par La Rédaction

La nourriture soutient la vie, mais c’est bien plus que quelque chose dont nous avons besoin pour nourrir notre corps. La nourriture à son essence est l’amour, la vie et le cœur de la société. La nourriture rassemble les gens. Ce sont les saveurs partagées de l’amitié et de la communauté. Nous aimons être avec les autres en appréciant les goûts et les textures de la nourriture. Souvent, grâce à ces expériences partagées, l’intimité se développe, les souvenirs existent et les relations prospèrent.

Nous nous souvenons avec tendresse des expériences culinaires de notre enfance, souhaitant souvent reproduire ces goûts qui nous rappellent la maison. La nourriture est au centre de notre sens de la famille et des relations. Certains arômes nous transportent dans le temps vers les personnes et les lieux qui nous tiennent à cœur. Nous nous souvenons des pique-niques en famille et des festivals gastronomiques.

Peu importe qui nous sommes ou de quelle culture nous venons, chaque société réfléchit soigneusement à la préparation quotidienne des repas pour la famille, les amis ou même les étrangers. La nourriture signifie l’amour. Cela est vrai que nous soyons le cuisinier ou celui qui mange.

La nourriture est au cœur de la société. Nous apprenons à nous comporter en société et à interagir avec les autres dans la vie en fonction du type de rituel alimentaire que nous avons vécu en grandissant. Nous sommes connectés aux autres proches et lointains grâce aux aliments. Nous sommes interdépendants en raison du commerce et du commerce mondiaux. La nourriture sur nos tables provient d’agriculteurs partout sur notre planète.

  Guide des tarifs d'assurance automobile bon marché pour comprendre vos options, lois et réductions

La nourriture, plus que tout autre élément de la société, nous unit. Nos vies sont émotionnellement affectées par la production alimentaire à travers le monde. Dans certains pays, les gens souffrent de la faim, tandis que dans d’autres, les gens souffrent de maladies causées par une surabondance de nourriture.

Un leader-philosophe bouddhiste du XIIIe siècle, Nichiren, pendant son exil, a écrit dans une lettre remerciant un adepte de lui avoir envoyé de la nourriture: « Le riz n’est pas simplement du riz, c’est la vie elle-même. » La nourriture est la vie elle-même. C’est notre lien les uns avec les autres. La nourriture est amour, vie et au cœur de la société. À juste titre, les aliments qui conviennent le mieux à notre corps sont également les meilleurs pour notre société.